Guide : La symbiose des mycorhizes dans votre terre, un allié pour votre culture

Quel est le rôle des mycorhizes ?

Les mycorhizes résultent de l’association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes, elles sont l’une des composantes majeures pour l’ensemble des organismes vivants des sols.

Les mycorhizes sont des champignons qui prélèvent de la matière organique sur un organisme vivant avec un bénéfice réciproque pour l’hôte, qui devient donc un « partenaire ».

La symbiose mycorhizienne est indispensable à la vie des végétaux terrestres : près de 80% des plantes à racines doivent obligatoirement être mycorhizées pour leur alimentation en eau et en sels minéraux.

Les autres bénéfices pour les plantes sont variables selon les partenaires et les conditions du milieu de culture : de la protection des racines par le champignon à la fabrication par celui-ci de facteurs de croissance pour la plante.

A gauche sans mycorhizes, à droite avec mycorhizes.

La symbiose est une relation complexe d’équilibre entre les partenaires

La symbiose mycorhizienne est continuellement instable, la croissance permanente des racines obligent les champignons à les coloniser au fur et à mesure tout en livrant un combat permanent avec leurs concurrents.

Les mycorhizes ne sont fonctionnelles qu’entre quelques mois à quelques années, ce qui implique un renouvellement qui permet aux mycorhizes de rester installées.

La mycorhization permet aux plantes de compenser leur absence de mobilité et leur faible emprise racinaire, les mycorhizes prolongent le rayon de prospection des racines et permettent de puiser plus d’éléments nutritifs.

Absorption des éléments minéraux

C’est la fonction première des mycorhizes, notamment pour le phosphore, le cuivre, le calcium, le potassium, le magnésium, le zinc, etc.

L’altération des minéraux par les champignons en association avec les bactéries à été mise en évidence chez les champignons ectomycohriziens des arbres forestiers, cependant il est fort probable que les autres types de mycohrizes en soient également capables.

Les champignons mycorhiziens interviennent également dans la décomposition de matières organiques, qu’elles soient végétales ou animales ; et ainsi donnent accès aux plantes à d’autres minéraux, l’azote en premier.

Les mycorhizes s’associent à des bactéries du sol pour dissoudre des minéraux et rendre accessible le phosphore aux plantes.

Cette capacité de réguler le flux de phosphore du sol à la plante est la principale fonction de la mycohrize dans les échanges symbiotiques. Dans le cas des légumineuses, la symbiose mycorhizienne et l’association avec les bactéries du genre rhizobium (fixation de l’azote), sont en fait indissociables.

La plante n’aurait en effet pas suffisamment de ressources pour faire circuler l’azote jusqu’au nodule pour la transformation par les bactéries.

Elle a besoin du soutient énergétique de la mycorhize qui lui apporte le phosphore nécessaire au transport de l’azote

Augmentation des approvisionnements en eau pour les plantes

C’est la seconde fonction des mycorhizes. Cela permet l’augmentation de la surface d’absorption et d’accès à l’eau dans les plus petits interstices du sol et ainsi de protéger la plante des stress hydriques.

Lorsque le champignon détecte un manque d’eau, il envoie un signal chimique à la plante pour provoquer la fermeture des stomates au niveau des feuilles, afin de prévenir un dessèchement irréversible.

Action préventive sur les plantes

Les racines sont fréquemment en contact avec des substances toxiques qui peuvent perturber leur fonctionnement.

Les champignons jouent alors un rôle de « filtre » en stockant les composants toxiques ou, dans d’autres cas, en neutralisant les molécules toxiques sous forme de complexes insolubles dans le sol rhizosphérique (région du sol formée et influencée par les racines et les micro-organismes) à l’extérieur de ces tissus.

Les mycorhizes favorisent la croissance continue du mycélium de quelques millimètres par jour qui contribue à agglomérer les particules entre elles et à renforcer la cohésion de l’ensemble.

Le terreau Biotica ALL+ contient des Mychorizes pour assurer un développement optimal de vos cultures !

Elle est également thermo tolérante, résistante aux fortes chaleurs superficielles du sol subies en été dans les pays chauds.

De plus, ce réseau se renouvelle continuellement, et le champignon a la capacité d’abandonner la colonisation d’un secteur devenu trop pauvre en nutriments.

L’abondance des mycorhizes augmentent la stabilité des sols et favorise la rétention de l’eau. Elle joue un rôle essentiel dans la formation et la stabilité de la structure des sols.


Par Cédric L.

Créateur de la formule Biotica, expert en culture indoor, outdoor, et décorateur végétal.